Virgule
Bilan

161 litres d'eau sont consommés par jour et par habitant dans la capitale

Les responsables communaux de la ville de Luxembourg inaugurent une nouvelle station de pompage. Les principaux faits et chiffres de la consommation d'eau.

Le château d'eau de Cloche d'Or, haut de 68,43 mètres, a été inauguré il y a cinq ans.

Le château d'eau de Cloche d'Or, haut de 68,43 mètres, a été inauguré il y a cinq ans. © PHOTO: Guy Jallay

Ce mercredi, c'est la journée internationale de l'eau. La commune de Luxembourg a profité de cette occasion pour inviter lundi à l'inauguration de la nouvelle station de pompage à Cessange, où le bilan du service de l'eau de la capitale a ensuite été dressé. Tour d'horizon des principales questions et réponses en rapport avec l'eau.

Lire aussi :Découvrez combien vous pouvez économiser en buvant de l'eau du robinet

D'où vient l'eau ?

La ville de Luxembourg tire son eau potable d'une part du lac de barrage (36,3%), d'autre part de différentes sources.

Six zones différentes, situées à moins de dix kilomètres de la capitale, alimentent les stations de pompage en eau provenant de la nappe phréatique. Ces sources se trouvent à Kopstal, Mellebach et Siweburen, Glaasburen et Dommeldange, Birelergronn, Pulvermühle et Tubishaff. L'eau potable de la capitale provient pour un tiers du Syndicat des eaux du barrage d'Esch-sur-Sûre (Sebes) à Esch-sur-Sûre.

Depuis les stations de pompage, l'eau est acheminée vers l'un des sept réservoirs et l'un des trois châteaux d'eau. Un autre château d'eau est en cours de construction au Kirchberg (voir plus loin).

Il existe ensuite dix zones d'approvisionnement différentes, réparties sur le territoire de la capitale. Ainsi, certaines parties du Ban de Gasperich, de la Cloche d'Or et de Gasperich sont «alimentées» à 50% par le réservoir de Cessange (Tubishaff) et à 50% par la Sebes.

Lundi, la station de pompage et de traitement de Cessange a été rouverte. Un forage y a été réalisé en 2015 à une profondeur de 143 mètres et la qualité de l'eau a été jugée bonne. Le château d'eau qui s'y trouve existe depuis 1933.

Quelle est la consommation ?

«Nous avons réussi à sensibiliser les citoyens de la ville de Luxembourg à l'importance d'utiliser l'eau potable avec parcimonie», explique la bourgmestre Lydie Polfer (DP).

Entre 2012 et 2022, le nombre d'habitants a augmenté de 32%, passant de 100.390 à environ 133.000 citoyens. Dans le même temps, la consommation totale d'eau potable a augmenté de 7,5%.

La source à Siweburen.

La source à Siweburen. © PHOTO: Ville de Luxembourg

En moyenne, la consommation par habitant est de 161 litres par jour. En 2012, ce chiffre était encore de 196 litres par jour. Toutefois, ce calcul ne tient pas seulement compte de la consommation des habitants, mais aussi de celle des industries, des bureaux, des écoles, des piscines et des autres infrastructures situés sur le territoire de la capitale. En 2022, la consommation totale d'eau potable dans la capitale était de 8.096.126 mètres cubes.

Comment l'eau arrive-t-elle dans les maisons ?

La longueur du réseau est de 442.000 mètres, soit 442 kilomètres. Il ressort du rapport du service des eaux de 2022 que 30% des conduites ont neuf ans au maximum. 11% ont plus de 40 ans.

L'année dernière, 7,4 kilomètres de conduites ont été remplacés et 2,8 kilomètres de tuyaux ont été posés.

Simone Beissel (DP), échevine responsable, a révélé lundi matin qu'il n'y a plus de conduites en plomb sur le territoire de la Ville de Luxembourg. La majorité des conduites (85%) sont produites en fonte ductile.

Un nouveau château d'eau au Kirchberg

D'ici dix à quinze ans, dans les zones Laangfur et Kuebebierg, plus de 10.000 personnes habiteront au Kirchberg. Un nouveau château d'eau, en construction depuis octobre 2021, y sera alors nécessaire. Simone Beissel a déclaré lundi que les travaux devraient être terminés en novembre de cette année.

Le château d'eau atteindra 50 mètres de haut.

Le château d'eau atteindra 50 mètres de haut. © PHOTO: Crédit: Temperaturas Extremas Arquitectos, Simon-Christiansen & Associés

Le projet voit le jour sur le boulevard Pierre Frieden et avait déjà été présenté en juin 2016. Au fil des ans, la construction est devenue de plus en plus chère. Il y a sept ans, on partait d'un prix de cinq millions d'euros, actuellement le compteur est à 11,14 millions d'euros.

Des nids d'oiseaux sont intégrés dans le bâtiment, qui se trouve dans une zone Natura 2000. Du bois local est également utilisé pour la construction. Les deux réservoirs ont une capacité de 1.000 mètres cubes et l'eau provient de la source et de la station de pompage de Glaasburen et de la Sebes.

Des conseils pour économiser l'eau

La ville de Luxembourg donne dans un prospectus des conseils pour économiser l'eau. En voici une sélection.

  • Prendre une douche plutôt qu'un bain.

  • Ne laissez pas couler l'eau pendant que vous vous lavez les mains, que vous vous brossiez les dents ou que vous vous rasiez.

  • Ne mettez en marche que des lave-vaisselle et des machines à laver bien remplis.

  • Si vous lavez la vaisselle à la main, ne laissez pas couler l'eau, mais utilisez les deux lavabos ou deux récipients.

Cet article est paru initialement sur le site du Luxemburger Wort.

Traduction: Mélodie Mouzon

Sur le même sujet

Sur le même sujet